Interactive, immersive et ludique, la réalité virtuelle gagne du terrain dans le domaine de la formation à distance. Technologie modulable, elle permet de créer des supports de formation continue avancés et évolutifs, à un coût qui est désormais accessible. Le point sur les cas d’usage, les outils disponibles, l’infrastructure requise ainsi que les compétences nécessaires pour créer des contenus pédagogiques pertinents.

Formation : l’immersif pour gagner en efficacité

Avec des carrières qui n’ont plus rien de linéaire, 49 % des actifs français ont déjà accompli, entamé ou envisagé une reconversion professionnelle. Parmi eux, 75 % l’envisagent grâce à la formation à distance. Un format qui a profité à plein de la crise sanitaire, passant 30 % à 70 % en deux ans.

À distance ou virtuelle, la formation n’a pas attendu le XXIe siècle pour utiliser les technologies : dès les années 1960, l’armée et le domaine spatial ont initié des formations en « réalité virtuelle ». Plus récemment, le secteur médical a développé des simulateurs chirurgicaux, de l’apprentissage multi-utilisateurs et des solutions de rééducation du patient. Tandis que l’industrie et la logistique ont mis au point des simulateurs de maintenance et utilisent désormais les jumeaux numériques, au même titre d’ailleurs que l’architecture, le génie civil et le BTP. L’éducation n’est pas en reste avec des supports pédagogiques augmentés.

Et les retours chiffrés sont particulièrement encourageants : Nuvasive, leader américain de matériel et logiciel médical accélère l’apprentissage de 4 à 6 fois par ses formations en réalité par rapport au présentiel classique, tandis qu’Osso VR, plateforme d’apprentissage VR dans le domaine de la chirurgie, constate des résultats des apprenants améliorés de 50 % et des opérations en moyenne 20 % plus rapides. Le Français SimForHealth a déjà formé plus de 150 000 personnes dans le monde et, du côté patient, la réalité virtuelle de VirtualiSurg permet de comprendre la future et mieux accepter psychologiquement sa période de réadaptation.

Réalité virtuelle et formation : un combo accessible

Pour former en réalité virtuelle, le matériel nécessaire est désormais simple à trouver, peu onéreux et pratique à déployer. Les casques VR dits « autonomes » ne nécessitent plus l’achat complémentaire d’un PC « de gamer ». Ils sont également de plus en plus dispensés du moindre fil, sont paramétrables en quelques secondes et d’un encombrement limité (380 grammes pour certains casques). Quant à la connectivité, elle a fait d’énormes progrès : les contenus peuvent désormais être téléchargés via Wifi, puisque l’expérience ne consomme plus de bande passante dans la majeure partie des cas.

De plus en plus qualitatifs et précis, les casques les plus récents offrent des champs de vision de plus en plus élevés, et s’échangent à des prix très raisonnables (à partir de 350 euros pour certains casques autonomes). Disponibles dans la grande distribution, leurs coûts peuvent encore être réduits par des achats groupés professionnels. C’est d’ailleurs le choix qu’a fait Accenture qui s’est doté d’un lot de 60 000 casques pour former 125 000 nouveaux employés lors de leur onboarding, diffuser la culture de l’entreprise et leur permettre d’accéder à un espace collaboratif virtuel.

Les développements de contenus pédagogiques spécifiques ont quant à eux connus une forte déflation à l’aune de la démocratisation des logiciels de modélisation 3D : vidéos 360 degrés désormais faciles à produire, souvent en toute autonomie (sans équipe de tournage), développement 3D temps réel sur des moteurs comme Unity, meilleure compatibilité entre les formats, etc.

Tandis que la photogrammétrie, qui offre la possibilité de « scanner en 3D » des lieux réels, devient également une solution à portée de main via une offre matérielle désormais accessible et des temps de traitement des données diminués.

Infrastructures et outils, une offre plus complète et simplifiée

La diffusion des supports de formation a connu elle aussi, en quelques années, une véritable accélération, avec des plateformes d’apprentissage en ligne clés en main (Learning Management System, LMS) qui permettent une publication des contenus pédagogiques via la norme SCORM et un suivi des parcours de formation et des réponses aux quiz d’acquisition des apprenants. Quelques exemples de LMS : Moodle, CornerStone, Docebo, Edmodo, Blackboard, eLogic, etc.

Même pour le grand public des marques comme Oculus ou HTC proposent, directement dans des appstores, l’achat et le téléchargement de contenus publics. Les professionnels créant des contenus pédagogiques disposent quant à eux de plateformes spécifiques pour la diffusion de leurs contenus à l’aide de solutions de gestion de parcs de casques à distance.

En matière d’infrastructure, le Cloud est apprécié pour sa facilité de gestion des dépôts de sources et sa rapidité. Et en particulier les clouds publics tels que Google Cloud Platform, Amazon Web Services, Microsoft Azure, IBM, ou encore Meta, détenteur des casques de réalité virtuelle Oculus.

Création des contenus : des acteurs spécifiques et en cohésion tant sur le fond que la forme

Pour ce qui concerne la conception et la production des contenus pédagogiques, l’heure est à l’exigence et à la synergie : technologie très pointue, ambitions graphiques, pertinence pédagogique, tests et retours d’expériences critiques, disponibilité des contenus en ligne, optimisation.

Il en résulte un besoin de profils professionnels expérimentés devant travailler de concert :

  • Scénarios réalistes : réalisés par des experts fonctionnels et métiers, associés à des experts pédagogiques du e-learning et de la VR ;
  • Environnement 3D temps réels réalistes : prises de vue réelles, complexités des objets 3D et fidélité des environnements d’évolution ;
  • Accessibilité du produit final au plus grand nombre : narration multilingue, vocalisée et sous-titrée ;
  • Interactions VR poussées et réalistes : manettes, gants, voire reconnaissance des mains pour gagner toujours plus en immersion ;
  • Tests, optimisations et benchmarks assidus, tout au long de la réalisation du projet pour assurer la qualité générale des produits ;
  • Outils de statistiques en ligne pour travailler sur la pertinence du parcours pédagogique via des résultats, dashboards, contacts entre formateurs et apprenants ;
  • Création de parcours de formation au format « low code » voire « no code » pour simplifier la création de contenus ;
  • Disponibilité multiplateforme, nécessitant une expertise sur chaque canal de diffusion : publication Web, applications natives PC/Mac/Smartphone/Tablettes, portabilité différentes marques de casques, etc.

La formation en réalité virtuelle chez Hardis Group

Au sein d’Hardis Group, nos équipes travaillent sur ces sujets depuis 2018 et proposent des solutions de e-learning en réalité virtuelle en constante évolution. Ces solutions ont déjà permis la réalisation de plusieurs projets dans les domaines de la logistique, de l’industrie ou de l’enseignement universitaire.

Ces expertises se déclinant sur l’ensemble de la chaîne de production afin de couvrir tous les aspects d’une production de contenu pédagogique :

  • Création des contenus pédagogiques avec le client et les experts fonctionnels et métiers ;
  • Modélisation 3D, optimisation de sources clientes existantes ;
  • Développement de fonctionnalités spécifiques et sur-mesure ;
  • Création de parcours de formation via un outil de scénarisation au format « low code » ;
  • Déploiements multiplateformes : publication Web sur plateforme LMS (Moodle, CornerStone), applications PC/Mac/Smartphone/Tablettes, casques VR (HTC Vive, Oculus Quest …)
  • Expertise en gestion d’espace de stockage et administration système

Vous souhaitez en savoir plus ?

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !



* Ces champs sont obligatoires.

SUR LE MÊME THÈME

Hardis Group est retenu par la région ARA dans le cadre de son programme « Industrie du futur »

Hardis Group est retenu par la région ARA dans le cadre de son programme « Industrie du futur »

La création de jumeaux numériques sur le point de bouleverser les processus logistiques de la supply chain

La création de jumeaux numériques sur le point de bouleverser les processus logistiques de la supply chain

Vision Insights d’Hardis Group : la reconnaissance visuelle et l’IA au service de la performance logistique

Vision Insights d'Hardis Group : la reconnaissance visuelle et l'IA au service de la performance logistique