creativity -lab-esn-lille-ssii-grenoble-paris-lyon-nantes-bordeaux-hardis-group

Le Creativity Lab, la salle qui réinvente la façon de travailler au sein d’Hardis Group. Cet espace casse les codes de la salle de réunion traditionnelle et booste la créativité.

Le Creativity Lab, c’est quoi ?

Le Creativity Lab est un espace modulable et inspirant, qui invite à sortir du cadre. Il est situé au cœur de nos locaux grenoblois.
Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour animer des ateliers « autrement » : des jeux d’animation, des LEGO, un écran tactile, des feutres, des cartes, des posters, des post-its… Une boîte à outils riche, structurée et prête à l’emploi.
Les ateliers que l’on peut animer dans cet espace sont multiples : idéation, alignement d’équipe, définition de plan d’actions / de roadmap, formation, réunion d’équipes, rétrospectives agiles….
Pour profiter pleinement de l’expérience du Creativity Lab, nous avons formé 8 collaborateurs à la facilitation. Un facilitateur aide à designer et à animer un atelier, avec des outils facilitant la créativité, la co-construction, la prise de parole, l’intelligence collective…

Car c’est bien l’intention de cette expérience : développer l’intelligence collective des équipes.

creativity -lab-esn-lille-ssii-grenoble-paris-lyon-nantes-bordeaux-hardis-group

Communiquer, communiquer et encore communiquer

Même si ce type d’approche est a priori séduisante, il n’en reste pas moins qu’elle n’est pas « habituelle ». Pour embarquer les équipes dans cette démarche, il faut leur faire franchir le pas de la porte et les faire expérimenter.
Journées portes ouvertes, affichage des success stories, communication sur tous les canaux de l’entreprise (mail, RSE, intranet…), témoignage des managers qui ont déjà essayé… tous les moyens sont bons !

Trop de règles tuent la règle

Même s’il est tentant (rassurant) d’établir des « règles de fonctionnement » de l’espace, d’appliquer les méthodes, de vouloir « gérer » tous les ateliers… Il semble encore plus bénéfique de laisser les participants se créer leur propre « règles » pour favoriser l’appropriation de l’espace et des outils.
Une réunion « classique », dans laquelle on n’incorpore qu’un seul module de facilitation : très bien c’est un début.
Un atelier qui mélange des modules de facilitation et des LEGO : il faut tester, cela peut produire des résultats étonnants.
Un atelier en dehors du creativity lab : bien sûr, du carton plume, des post-its, des « poscas » et le tour est joué !
Un atelier animé par un consultant chez son client, sans facilitateur : un briefing / entraînement préalable + un design de l’atelier à 2 = un client ravi.

Amélioration continue

Comme dans beaucoup de domaines (tous ?), l’entraînement, le partage d’expériences (les réussites mais surtout les ratés) entre pairs (facilitateurs), l’apprentissage de nouveaux outils / modules d’animation… sont certainement le meilleur moyen d’améliorer la pratique de chacun.
Quel module marche mieux / moins bien en fonction des équipes, comment produire le livrable d’un atelier, comment bien mélanger les outils high-tech (Google home, écran tactile…) et low tech (post-it, feutres…)… autant de questions qui ont trouvé des pistes de réponses dans des échanges de pratique.

L’intelligence collective n’est pas magique

Surtout elle ne se décrète pas.
Bien travailler ensemble demande 4 grandes pratiques :
Savoir oser : oser prendre la parole en groupe, présenter une idée qui semble a priori farfelue, utiliser un nouvel outil, exprimer ses émotions, accepter que se tromper fait partie du processus…
Ecouter : la richesse est dans la diversité, pour capter cette diversité il faut avoir les oreilles grandes ouvertes sur les idées des autres, avec bienveillance bien sûr.

Lâcher prise : ce n’est pas mon idée, je ne connais pas cet outil, pourquoi je livrerais mon ressenti devant tout le monde ?… Quel est le sens profond de cet atelier, pourquoi moi, pourquoi lui / elle, est-ce vraiment la bonne méthode pour traiter ce sujet ?…

Co-construire: vous n’avez pas nécessairement besoin d’un plan prédéfini ou d’un chef, une équipe qui communique de manière efficiente, dans un cadre adapté, peut résoudre des problèmes complexes, élaborer une stratégie, réaliser des diagnostics, envisager le futur … co-construire c’est la possibilité de solutions plus pertinentes, plus innovantes, plus riches.
Et alors ? Il faut se lancer, expérimenter, tester….

A vous de jouer  !

Rémy Dujardin

Directeur Adjoint Conseil, Hardis Group

SUR LE MÊME THÈME

ekiden-sport-esn-lille-ssii-grenoble-paris-lyon-nantes-bordeaux-hardis-group

Hardis Group en force au GRENOBLE EKIDEN 2015

Hardis Group en force au GRENOBLE EKIDEN 2015

IBM-Interconnect-2015---Las-Vegas---esn-lille-ssii-grenoble-paris-lyon-nantes-bordeaux-hardis-group

Hardis in Vegas !

Hardis in Vegas !

Decathlon La Réunion migre vers Reflex In-Store Logistics

Decathlon La Réunion migre vers Reflex In-Store Logistics

Leave a Reply