Une définition du Metaverse, possible ?

Vous ne trouverez évidemment pas la définition dans votre Larousse, et ce n’est pas plus mal ! Trouver une définition du Metaverse ne vous aidera pas à comprendre ce que c’est. Avez-vous déjà essayé de définir Internet ? Selon Larousse, c’est un :

réseau télématique international, issu du réseau militaire américain Arpanet (conçu en 1969) et résultant de l’interconnexion d’ordinateurs du monde entier utilisant un protocole commun d’échanges de données (IP pour Internet protocol). 🙂

Impossible donc d’expliquer ce qu’est internet à une personne qui ne s’est jamais connectée sur le web. C’est pareil pour le Metaverse que l’on ne cherchera pas à définir dans cet article.

Ce terme provient de la contraction du mot anglais universe avec le préfixe meta (grec, au-delà de). Vous pouvez donc imaginer le Metaverse comme une expérience immersive dans un monde où le numérique se mêle à la réalité. Il procurera un sentiment de « présence » à chaque utilisateur.

Pour beaucoup, le Metaverse est considéré comme le prochain grand saut technologique dans l’évolution d’Internet.

La vision de nos partenaires ?

Facebook devient Meta

Pour Mark Zuckerberg, le Metaverse va transformer le lien social. C’était déjà sa perception des réseaux sociaux quand il a fondé Facebook en 2004. 

Pour incarner davantage cette vision, l’entreprise qui sert aujourd’hui près de 3.6 milliards de personnes dans le monde change de nom et devient Meta. Ce changement permet également de représenter l’ensemble de ses produits . Car Facebook (nouvellement Meta) ce n’est pas juste Facebook, c’est aussi Instagram, WhatsApp, Messenger, Oculus, Portal, Workplace, Horizon etc.  

 Le Metaverse apparait donc comme la prochaine étape logique dans nos interactions sociales distancielles. Nous avons commencé par écrire des lettres à nos proches, ces courriers ont laissé la place aux emails, puis aux posts sur Facebook et aux messages instantanés avec WhatsApp, nous avons ensuite préféré les photos sur Instagram pour faire passer nos messages. Aujourd’hui, ce sont les Lives, YouTube, TikTok qui répondent aux usages actuels, mobile et vidéo first. 

Demain, avec le Metaverse, vous aurez le sentiment que la personne est réellement avec vous. 

 Pour concrétiser ses ambitions, Meta a annoncé il y a quelques semaines le recrutement de près de 10 000 personnes en Europe pour développer le Metaverse. L’entreprise travaille déjà sur un nouveau casque de réalité virtuelle Oculus Quest, une nouvelle plateforme dédiée aux entreprises Quest for Business, une paire de lunette de réalité augmentée en collaboration avec Ray-Ban, un bracelet connecté… En bref, avec Meta nous aurons demain deux environnements :

  • Un espace personnel façonné selon nos envies pour maintenir le lien avec nos amis et nos proches : avec Horizon Home 
  • Un espace de travail pour faciliter la collaboration en distanciel et le travail hybride : avec Horizon Workrooms.

Curieux ? Retrouvez ici la vidéo de présentation de Horizon Workrooms

Microsoft lance Microsoft Mesh

Microsoft mise sur le fait que le Metaverse se matérialisera par la réalité mixte et l’holoportation : une technologie de capture 3D qui permet de reconstruire, compresser et transmettre des modèles 3D de personnes en haute qualité, partout dans le monde en temps réel. Pour faire simple, c’est de la communication par hologramme. Et pour faire encore plus simplela vidéo de présentation de Microsoft.

Mesh est donc la plateforme de Microsoft qui supportera ces expériences holographiques collaboratives quel que soit l’appareil via lequel on se connectera (casque VR Oculus, HoloLens, PC, smartphone) grâce au cloud Azure.

Et les cas d’usage sont déjà nombreux dans les secteurs de la santé, du retail et de l’industrie. Par exemple, Airbus Security Solutions utilise les casques de réalité mixte Hololens pour former à distance leurs agents à l’utilisation des équipements. Le constructeur automobile Ford s’appuie sur cette technologie depuis 2017 pour éviter d’avoir à fabriquer des prototypes de leurs voitures (plus d’informations dans cet article).

Les géants à l’assaut du Metaverse

Le Metaverse ponctue l’actualité de ces derniers mois :

  1. En août dernier, Meta communique sur la sortie d’un espace de collaboration en réalité virtuelle avec son produit dédié aux entreprises Horizon Workrooms.
  2. Microsoft annonce quelques semaines après une intégration future de sa plateforme Microsoft Mesh dans Teams, créant ainsi son propre Metaverse axé sur l’entreprise.
  3. Et il y a quelques jours à peine, Meta explique s’associer à Microsoft pour intégrer son outil Workplace (plateforme de communication interne pour les entreprises) à Teams.

Est-ce les prémisses d’une collaboration de ses deux acteurs incontournables du numérique pour faire du Metaverse une pratique généralisée ?

Ils semblent en tout cas ouvrir la voie à d’autres géants comme Disney qui se sont récemment emparés du sujet repoussant les frontières professionnelles du Metaverse à celle du divertissement.

Prologue d’une époque où monde virtuel et physique permettront de vivre des expériences sans frontières ou simple effet de mode, la transformation des habitudes de travail des collaborateurs en entreprise est une réalité à laquelle les équipes Hardis Group répondent notamment grâce aux solutions de nos partenaires Meta et Microsoft.

Leurs avancées dans le domaine du Metaverse redéfiniront inéluctablement nos manières de communiquer et de se rencontrer en entreprise. En tant qu’intégrateur certifié, nous accompagneront nos clients à bénéficier de ces changements majeurs en déployant des solutions telles que Worplace from Meta ou la suite Microsoft 365 qui répondent à de nouveaux besoins de communication, d’engagement et de collaboration.

Pourquoi maintenant ?

C’est indéniable, la crise du covid 19 a chamboulé nos habitudes et les attentes des salariés en termes de bien-être au travail.

En mars 2020, les dirigeants des entreprises se concentraient sur la mise en place d’outils permettant le travail à distance. Un an après, ces mêmes dirigeants se demandaient comment donner à leurs salariés l’envie de revenir au bureau. Aujourd’hui, nous avons accepté le fait que le travail sera massivement hybride, avec des réunions où certains sont en présentiel et d’autres à distance. Ces nouvelles pratiques limitent parfois la collaboration : nous avons déjà tous été à la place de la personne seule en distanciel lors d’une réunion où le reste des participants est en présentiel.

Nous entrons donc dans une nouvelle ère de la collaboration et le Metaverse sera un levier important pour nous aider à faire cette transition.

Conclusion

En conclusion, comme tout concept disruptif, le Metaverse génère excitation, curiosité, crainte, et incompréhension. Il y a toujours eu des sceptiques face aux grands changements dans nos modes de communication : du livre de poche, à internet, en passant par la téléphonie mobile, le Cloud, etc.

Même si certaines approches du Metaverse semblent encore très caricaturales, voyons le bon côté de la chose. Le confinement nous a montré qu’on peut – et qu’on adore – travailler en pyjama. Les nouveaux dispositifs de collaboration en travail hybride nous permettront de continuer à le faire quelques jours par semaine 🙏

SUR LE MÊME THÈME

customer--esn-lille-ssii-grenoble-paris-lyon-nantes-bordeaux-hardis-group

Comment remettre le client au centre des préoccupations métiers par l’établissement d’une culture du service à tous les niveaux 2/2

Comment remettre le client au centre des préoccupations métiers par l’établissement d’une culture du service à tous les niveaux 2/2

Digitalisation des Services chez Axilance [EP 3] – Faux-départ

Digitalisation des Services chez Axilance [EP 3] – Faux-départ

Hardis Group est retenu par la région ARA dans le cadre de son programme « Industrie du futur »

Hardis Group est retenu par la région ARA dans le cadre de son programme « Industrie du futur »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Leave a Reply