Rencontre avec Simon Berna, directeur général de Squadra, joint venture spécialiste des environnements Azure créée par Hardis Group et Cellenza

Simon-Berna-squadra

Présente-toi : 

Je m’appelle Simon Berna, j’ai 32 ans, je suis né à côté de Lille, marié, bientôt papa.

Je suis diplômé de l’école de commerce Euridis Business School en 2011. J’ai passé plus de 10 ans au sein d’une société services spécialisées Microsoft.

Très curieux et créatif de nature, je suis animé d’un état d’esprit d’entrepreneur… Squadra est donc le challenge qu’il me faut ; )

 

Pourquoi cette joint venture ?

Avant Squadra, il n’y avait pas de vrai spécialiste du run dans l’écosystème Microsoft Azure. Créer cette joint venture avec Cellenza et Hardis Group, c’est s’appuyer sur les expertises et la qualité de services de ces deux belles boîtes pour construire un pure player français de référence sur Azure. Squadra se positionne ainsi comme le chainon manquant au cœur du développement et des opérations sur le cloud de notre partenaire Microsoft.

Nous serons capables d’accompagner avec le même engagement les grandes entreprises mais aussi les PME et les ETI souvent oubliés par nos grands confrères.

 

Qu’est ce qui t’a séduit dans le projet ?

Tout, vraiment tout. Que ce soient les moyens à disposition, les ambitions, l’équipe qui est au top et le partage de vision des associés fondateurs.

Le projet a tout de suite été clair dans mon esprit, plein de bonnes sensations et j’étais convaincu que le projet pouvait aboutir.

SUR LE MÊME THÈME

google-glass-hardis-group-le-blog-esn-ssii-grenoble-nantes-bordeaux-lille-lyon-paris

Pourquoi le vocal ne sera pas disruptif ?

Pourquoi le vocal ne sera pas disruptif ?

Le Cloud computing – Quelques définitions

Le Cloud computing - Quelques définitions

Le transport et la logistique au défi de la relation clients

12 mai 2022

Leave a Reply