rfid-RFID et Logistique d'entrepôt

En 2006… une étude indépendante de l’université de l’Arkansas avait déterminé que les magasins  Wal-Mart équipés de lecteurs RFID avaient réduit leur taux de rupture de stock de 16 % : ceci grâce à un réapprovisionnement effectué trois fois plus vite que dans les magasins non équipés et à des commandes manuelles réduites de 10%, ce qui a réduit d’autant également les excédents d’inventaire. 

En 2012… selon une enquête du cabinet IDTechEx, le marché global de la RFID s’est élevé à 7,46 milliards de dollars, soit une hausse de 17% par rapport à 2011.

Ce chiffre inclut les étiquettes, les lecteurs, ainsi que les logiciels et les services associés à la RFID active ou passive. Au total, 3,98 milliards d’étiquettes devraient être vendues en 2012, contre 2,93 milliards en 2011. Dans de nombreux secteurs d’activité, les commandes de systèmes RFID seront en hausse de 10% ou plus : une croissance animée en grande partie par celle des systèmes UHF passifs (utilisés notamment dans l’habillement).

Toujours selon l’étude de IDTechEx, le marché de la RFID devrait connaître une croissance soutenue au cours des dix années à venir, pour atteindre près de 26,19 milliards de dollars en 2022.

Contraintes environnementales :

La portée du signal de la puce RFID dépend du conditionnement du produit ou même du produit lui-même.

Par exemple, les produits emballés ou composés d’aluminium (canettes, miroirs, paquets de chips…),  bloquent le signal radio. Les autres métaux réduisent simplement la portée.

Ainsi, une puce RFID placée à n’importe quel endroit de la surface d’un PC portable, dont la structure est métallique, voit sa portée réduite de moitié.
L’eau perturbe également les signaux. Si le paquet est humide, c’est le cas généralement des produits surgelés, la portée tombe à 21 centimètres. En revanche, les emballages en carton, en bois ou en plastique sont totalement compatibles avec la technologie RFID.

Enfin, deux puces placées de manières trop proches créent des interférences: avec seulement 2 centimètres d’espace, leur portée descend à 31 centimètres.

Sources : RFID : Une innovation prometteuse / Metro Group

SUR LE MÊME THÈME

Une appli mobile pour le club Volley-Ball Nantes

Une appli mobile pour le club Volley-Ball Nantes

dev-IT-esn-lille-ssii-grenoble-paris-lyon-nantes-bordeaux-hardis-group

Méthodologie DevOps ou comment éviter le syndrome du « C’est pas moi »

Méthodologie DevOps ou comment éviter le syndrome du « C’est pas moi »

Vision Insights d’Hardis Group : la reconnaissance visuelle et l’IA au service de la performance logistique

Vision Insights d'Hardis Group : la reconnaissance visuelle et l'IA au service de la performance logistique

Leave a Reply